Tout comme la plupart des idées, Ten-za® est né d’un besoin.

Ten-Za® surgit de l’idée d’une designer d’intérieur avec son mari expert en architecture et marketing, la NOUVEATÉ qui permet de vivre et travailler dans les combles pendant toute l’année.
Ten-Za® est la moustiquaire qui décore et assure la protection des pièces même dans l’hiver.

C’est à partir de nos expériences de travail que nous avons tiré l’inspiration pour créer Ten-za® et que nous avons trouvé la solution à un problème constaté depuis longtemps dans les combles.

Depuis quelques années nous vivons au dernier étage d’un immeuble du XVIème siècle dans la cité d’une petite ville italienne. Notre problème était qu’on ne pouvait pas ouvrir complètement les fenêtres du toit et les châssis à tabatière du type VELUX® à ouverture basculante sans faire rentrer de feuilles ou d’insectes désagréables. Dès le printemps jusqu’à l’hiver avancé, on était obligés à utiliser la climatisation de manière démesurée pour aérer et rafraîchir nos chambres à coucher afin d’éviter l’intrusion des moustiques qui nous agaçaient pendant les nuits estivales. Malgré on avait monté les moustiquaires pour lucarnes vendues sur le commerce – d’ailleurs à un prix plutôt élevé (plus de deux cents euros chacune, plus les produits et le montage) – notre problème n’était pas résolu.

Les moustiquaires traditionnelles pour lucarnes normalement sont esthétiquement non attrayantes, très encombrantes, avec des châssis à vue et des contrechâssis à accrochage ; elles ne permettent pas de bénéficier de toute l’ouverture du volet de la lucarne et elles ont un petit entrebâillement d’aération tout à fait insuffisant pour assurer la circulation de l’air.

Les désavantages des moustiquaires traditionnelles pour lucarnes sont :
-Une aération insuffisante des chambres ;
-Le fait qu’elles demandent une fabrication « sur mesure » en fonction des dimensions du toit et de l’épaisseur de l’intrados avec des contrechâssis de fixation ;
-Le fait qu’il est presque toujours nécessaire d’appeler un technicien spécialisé pour son montage ;
-Le fait qu’à toute opération manuelle d’ouverture et/ou fermeture de la fenêtre ou à tout mouvement du rideau obscurant, on rend inefficace l’effet de protection des insectes parce qu’on est obligé d’ouvrir la moustiquaire ;
-Les lucarnes électriques provoquent le risque de déchirer le réseau dès que l’on ouvre le volet.

C’est ainsi que nous avons saisi l’occasion pour trouver une solution innovante quand notre premier enfant est arrivé.
Le fait de pouvoir lui réserver un milieux accueillant et protégé était pour nous un objectif essentiel.